Adam

Franchir le no man’s land, pourquoi? Comment?

Essayer de dépasser les frontières de l’Homme, et explorer ce territoire humain et masculin. Des hommes, leurs corps, leurs sexes; pour beaucoup un sujet dont la limite franchie peut être considérée comme une agression.

Cette série s’inscrit dans la continuité de mon travail photographique, elle est le fruit de ce besoin irrépressible d’effleurer ces peaux, de contourner ces courbes, de guetter un frisson des chairs, une vibration du grain de peau.     

Parcourir l’enveloppe charnelle, pénétrer leur pudeur, leur intimité sans les déviriliser ou les dessexuer.

Une quête insatiable de saisir l’insaisissable en parcourant le corps de l’homme, de l’Autre, dans le but ultime d’apercevoir l’unique :

Où finit l’être, où commence l’incarnation?

©Carol Letanneur / 2011-2020 / Tous droits réservés